Edito et sommaire | Guides et tableaux | La vigne et son environnement | Vin, culture et société | Au RDV des professionnels | Au RDV des consommateurs | A la cave | Entre poison et guérison | Autour du flacon | En dégustant  | A table | La Romandie viticole | Hors de chez nous |









Liste des derniers articles parus....

Archives

Coffres-fort pour grands crus



Pour l'oenophile, la conservation de ses chers flacons constitue souvent un soucis permanent. Il lui faut diposer d'un espace adéquat remplissant des critères définis: faibles variations thermiques, taux d'humidité élevé constant, local calme préservé de la lumière, des odeurs ainsi que des vibrations. Les chanceux disposant d'un tel lieu à domicile doivent encore compter avec les cambrioleurs, d'autant plus que les assurances usuelles remboursent une somme correspondant au prix d'achat des bouteilles dérobées sans tenir compte de la valeur acquise avec les années.

La démocratisation du monde du vin ainsi que l'évolution du marché immobilier ont largement modifié le portrait-robot du passionné de grands crus. Peu d'entre eux, surtout dans les villes, possèdent aujourd'hui un domicile muni d'une cave répondant aux critères précités. Conscient de cet état de fait, la société française Au bonheur du vin propose depuis trois ans aux Parisiens de garder Château Margaux, Dom Pérignon et Clos de Vougeot en toute sécurité.

L'entreprise française a ouvert une antenne au mois d'août 2007 à Genève. Avec un espace pouvant accueillir 300'000 cols dans les sous-sols feutrés d'une banque privée sise Place du Molard, Au bonheur du vin espère ainsi convaincre une large clientèle. Pour garantir une certaine discrétion à ses clients, Au bonheur du vin dispose d'un espace fermé à la circulation qui évite toute manutention sur la voie publique.

Les frais de conservation s'élèvent entre quatre et cinq francs par bouteille et par année pour un minimum de vingt-quatre flacons. Comme le précise Filip Opdebeeck, qui gère la succursale genevoise, ce coût inclut une large palette de prestations allant de la possibilité de consulter l'état de son cellier en ligne à un service d'expertise des anciens millésimes en passant par l'organisation de dégustations de prestige. La possibilité de se faire livrer ses précieux flacons en 2h30 (dans la région genevoise) permet en outre une certaine flexibilité. Le succès qu'a rencontré ce concept à Paris laisse présager d'un bel avenir pour la filiale helvétique, d'autant que, si les premiers utilisateurs avaient été convaincus par l'argument sécuritaire, une nouvelle clientèle inquiète des effets des variations climatiques sur le vieillissement de leurs vins a fait son apparition.


[03/09/2007]


Liens
Au bonheur du vin

Truffer Alexandre
©RomanDuVin.ch 2005


  ENVOYER A UN AMI       IMPRIMER
 VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE :
faible   moyen   bon   excellent   >>>>
  
Rechercher dans le site
  


Première visite
RomanDuVin.ch
Partenaires et liens
Droits de reproduction
Publicité
Anciens numéros
Dans la presse
Petites annonces
RomanDuVin.TV
Agenda
Plan du site
Concours
Contact

Missive   

Château de Châtagneréaz - Premier Grand Cru







Classement de sites - Inscrivez le vôtre!