Edito et sommaire | Guides et tableaux | La vigne et son environnement | Vin, culture et société | Au RDV des professionnels | Au RDV des consommateurs | A la cave | Entre poison et guérison | Autour du flacon | En dégustant  | A table | La Romandie viticole | Hors de chez nous |









Liste des derniers articles parus....

Archives

Vieux millésimes Rouvinez : une décennie pour atteindre l'apogée



Dominique Rouvinez et Claude Luisier entourent Bernard Rudin, le directeur de Manor Sierre.

Hors d’une petite quantité de connaisseurs, le préjugé qui veut que les vins suisses doivent se boire dans l’année demeure vivace. Depuis quelques années, des producteurs s’efforcent de combattre cet a priori aussi négatif que fallacieux. Les frères Dominique et Jean-Bernard Rouvinez ont décidé il y a dix ans que pour modifier cet état d’esprit, il ne suffisait pas d’organiser de temps à autre une dégustation pour privilégiés, mais il fallait mettre sur le marché une quantité suffisante de flacons anciens pour créer un véritable marché.  Depuis une dizaine d’années, ils entreposent un millier de bouteilles de chacun de leurs blancs aptes au vieillissement. Leur but : les ressortir une décennie plus tard lorsque la fraîcheur de la jeunesse aura fait place à la complexité, à l’équilibre et à la profondeur de la maturité.
Commencée au tournant du millénaire, cette démarche a été élargie aux vins rouges de la maison en 2004.
Si la maison sierroise sort quatre vins, c’est que diverses dégustations à l’interne ont montré que la Petite Arvine Château Lichten 2001, l’Ermitage Prafalcon 2000, la Trémaille (assemblage à parts égales de Chardonnay et de Petite Arvine) 2001 et les Grains Nobles (assemblage de vendange tardive de Marsanne Blanche, Pinot Gris et Petite Arvine) 2000 étaient arrivés à leur apogée.
Ces vins sont bien entendus disponibles à la cave Rouvinez, mais ils ont aussi trouvé un écrin digne de leur rareté dans le grand magasin Manor à Sierre. Les amateurs de vins connaissent bien ces armoires spéciales que l’on trouve dans les grandes surfaces haut de gamme. Réfrigérées et souvent fermées à clef, elles abritent les étiquettes les plus prestigieuses du Bordelais, de la Bourgogne, de Champagne ou de la Toscane. À Sierre, la star était un Pétrus coté 2950 francs. Eh bien, depuis la mi-avril, ces flacons de prestige ont été rejoints par nos quatre anciens millésimes valaisans. Que les intéressés se rassurent, en termes de prix, les millésimes Rouvinez restent tout à fait raisonnables. La maison a rajouté un franc par année de garde, ce qui met les vins secs aux alentours de 35 francs et le Grain Noble à soixante.
Afin de donner une visibilité optimale à ses vieux millésimes, Dominique Rouvinez s’est associé à Claude Luisier, affineur réputé, pour marier ces quatre bouteilles à des fromages eux aussi arrivés à maturités grâce à un élevage consciencieux. Dégustés lors de l’inauguration du concept, les accords offraient de beaux moments de plaisir. Du côté des vins, voici nos impressions :

Petite Arvine Château Lichten 2001: Une robe or. Un nez expressif tout en fraîcheur où se distinguent encore les arômes d’agrumes typiques de l’Arvine et des notes florales. La bouche très pure apparaît droite, fruitée, minérale et porté par une grande fraîcheur.
Ermitage Prafalcon 2000: La robe d’un or soutenue, le nez expressif où se dévoile la framboise, la bouche fraîche et encore une fois minérale sont les caractéristiques d’un blanc très sec que le temps pourrait encore ouvrir.
La Trémaille 2001: Robe or.  Le nez très expressif explose dans un bouquet complexe où l’on trouve de la truffe, des fruits mûrs, une pointe de miel et quelques notes boisées. En bouche, cet assemblage dense fait preuve de richesse mais aussi d’équilibre et termine sur un belle finale légèrement vanillée.
Grains Nobles 2000: Robe or dense avec des reflets orangés. Nez expressif de fruits confits où l’on reconnaît le coing et la poire. En bouque, on est surpris par la fraîcheur et l’équilibre de ce liquoreux qui paraît avoir métamorphosé son sucre résiduel en un jus fruité, charnu et d’une superbe persistance.

Alexandre Truffer
©RomanDuVin.ch 2010




[09/05/2011]


Liens
Les fromages de Claude Luisier
Rouvinez Vins


  ENVOYER A UN AMI       IMPRIMER
 VOTRE AVIS SUR CET ARTICLE :
faible   moyen   bon   excellent   >>>>
  
Rechercher dans le site
  


Première visite
RomanDuVin.ch
Partenaires et liens
Droits de reproduction
Publicité
Anciens numéros
Dans la presse
Petites annonces
RomanDuVin.TV
Agenda
Plan du site
Concours
Contact

Missive   

Château de Châtagneréaz - Premier Grand Cru







Classement de sites - Inscrivez le vôtre!